Pleins feux sur l’Érismature à tête blanche au Maroc

Bonn, 5 February 2018 - Le Groupe de Recherche pour la Protection des Oiseaux au Maroc (GREPOM) a clôturé avec succès un projet contribuant à améliorer l’état de conservation de l’Érismature à tête blanche (Oxyura leucocephala) au Maroc. Le projet, qui a bénéficié de l’aide du Fonds de petites subventions de l’AEWA, a été réalisé de février 2016 à novembre 2017.

L’Érismature à tête blanche est classée En danger sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Sa population de Méditerranée occidentale est présente en Espagne et au Maroc. Figurant à la colonne A de l’État des populations d’oiseaux d’eau migrateurs de l’AEWA, elle nécessite que de l’attention soit accordée à sa conservation de toute urgence. Bien qu’elle se soit reproduite au Maroc au début du XXe siècle, cette population a fait l’objet d’un déclin spectaculaire dans le pays aux environs des années 1950.

Cofinancé par l’AEWA, ce projet a été mis en œuvre par le GREPOM en étroite collaboration avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) au titre d’agence de mise en œuvre, ainsi qu’avec d’autres parties prenantes nationales.

Les activités organisées dans le cadre du projet incluaient l’organisation d’une réunion de consultation entre parties prenantes, qui a abouti à l’établissement d’un groupe de travail dont la tâche est de guider et de coordonner la conservation de l’espèce. Ce groupe de travail comprend des représentants du Maroc du groupe de travail international l’AEWA pour la conservation de l’Érismature à tête blanche, maximisant ainsi les chances de collaboration à l’échelle de la voie de migration.

Les membres du nouveau groupe de travail national sur l’espèce ainsi que de jeunes volontaires de la conservation ont été entraînés à des techniques d’identification et de surveillance des oiseaux d’eau et des zones humides. Dans ce cadre, ils se sont concentrés sur l’Érismature à tête blanche, en tenant compte du problème majeur posé par la difficulté de la distinguer de l’Érismature rousse (Oxyura jamaicensis) et de ses hybrides. Les membres du groupe de travail ont participé à une série d’expéditions nationales de surveillance des oiseaux d’eau, qui ont eu lieu dans une vingtaine de zones humides dans lesquelles on sait que l’espèce est potentiellement présente, parmi lesquelles l’Embouchure de l’Oued Moulouya, Merja Sidi Boughaba, Sebkha Bou Areg, Sidi Moussa-Walidia et Dwiyate, qui a été identifié comme un site critique pour la survie de l’espèce. Les données ainsi obtenues ont permis la production d’un rapport sur l’état national de l’espèce dans ses sites clés au Maroc.

Également dans le cadre du projet, un atelier réunissant des parties prenantes nationales majeures a conduit à l’élaboration d’un Plan d’action national (SSAP) pour la conservation de l’Érismature à tête blanche. Le Plan définit les principales actions requises au niveau national pour aider à améliorer la conservation de la population de l’espèce dans ses sites clés. Ce Plan national contribuera à la mise en œuvre du SSAP international pour l’Érismature à tête blanche, qui a été approuvé par la 3ème Réunion des Parties à l’AEWA en 2005.

Le projet s’est également adressé à diverses parties prenantes afin d’accroître la sensibilisation aux difficultés rencontrées par l’Érismature à tête blanche et d’autres espèces d’oiseaux d’eau présentes au Maroc. À cet égard, des excursions sur le terrain et des présentations audiovisuelles ont été organisées dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2017, dans les zones humides de Souss-Massa, Sidi Mousa-Walidia et Kenitra. En outre, en collaboration avec la Fédération Royale Marocaine de Chasse (FRMC), le GREPOM a organisé un atelier de sensibilisation pour les chasseurs. Cet atelier s’est concentré sur la conservation et le développement du patrimoine de chasse dans le pays, et a sensibilisé aux espèces non-chassables et à l’impact du braconnage.

Le Secrétariat AEWA/PNUE désire remercier le GREPOM, le HCEFLCD, la FRMC et toutes les autres parties prenantes qui ont contribué à la réussite de ce projet.

 

 

Last updated on 15 February 2018

Type: 
News item
Country: 
Morocco
Species: 
Oxyura leucocephala
Species group: 
Birds