Prix de la conservation 2005 de l’AEWA

Le Prix 2005 de l’AEWA est décerné à…

M. David A. Stroud dans la catégorie individuelle et le gouvernement des Pays-Bas, représenté par le ministère de l’Agriculture, de la Nature et de la Qualité des aliments (LNV) dans la catégorie institutionnelle ont été les lauréats sélectionnés pour recevoir le Prix de la conservation des oiseaux d’eau 2005 de l’AEWA, qui a été remis lors de la cérémonie d’ouverture de la 3ème session de la Réunion des Parties, le 23 octobre 2005 (Dakar, Sénégal). Ce Prix leur est décerné pour leur contribution exceptionnelle au développement et à la mise en œuvre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau d’Afrique-Eurasie, comme l’a décidé le Comité permanent à l’occasion de sa réunion des 4 et 5 juillet 2005. En outre, M. Gerard C. Boere a été déclaré Président honorifique de l’AEWA pour le rôle déterminant qu’il a joué dans le processus de rédaction et de négociation de l’Accord.

Plus tôt dans l’année, le Secrétariat PNUE/AEWA avait annoncé l’appel à nomination pour le Prix de l’AEWA dans les catégories institutionnelle et individuelle. Les candidatures ont alors été examinées à la lumière des activités et des réalisations des nominés, ayant contribué au développement de l’Accord, à la conservation des espèces, à la conservation de leurs habitats, à la gestion des activités humaines, à la recherche et à la surveillance, ainsi qu’à l’éducation et à l’information.

Le Prix de la conservation des oiseaux d’eau de l’AEWA, établi par le Comité permanent lors de sa deuxième session (novembre 2004, Bonn, Allemagne) pour marquer le 10ème anniversaire de l’AEWA, sera décerné tous les trois ans à chaque session de la Réunion des Partie, afin de distinguer et de récompenser des institutions et des individus, dans la zone de l’Accord, qui ont contribué de façon significative à la conservation et à l’utilisation durable des oiseaux d’eau.

 

M. David Stroud © IISD

M. David Stroud, lauréat de la catégorie individuelle, a effectué une longue carrière dans le domaine de la conservation des zones humides et des oiseaux d’eau. Son intérêt scientifique spécifique  pour l’Oie rieuse du Groenland a contribué de façon significative à la compréhension du cycle de vie de cette espèce. Avec ses nombreuses publications sur la conservation des zones humides et des oiseaux d’eau, au Royaume-Uni et au plan international, il a sensibilisé le public à un vaste éventail de thèmes de conservation. Jouant un rôle majeur dans beaucoup d’organismes nationaux et internationaux participant à la conservation des zones humides et des oiseaux d’eau – tels que le Comité exécutif du groupe d’étude international sur les échassiers, IWRB (aujourd’hui Wetlands International), Ramsar et la Convention de Bonn, il a facilité la dotation en ressources (y compris des ressources financières substantielles) dans le monde entier pour la conservation et la gestion des zones humides et des oiseaux d’eau. Il a participé dès le tout début au développement de l’AEWA, soutenant son développement et sa mise en œuvre à l’aide de contributions importantes et substantielles, par exemple au Plan d’action et aux listes d’espèces, et a été inlassablement actif dans son rôle d’observateur auprès du Comité technique au cours des dix dernières années.

 

Le gouvernement des Pays-Bas, lauréat de la catégorie institutionnelle, a joué un rôle majeur dans l’établissement de l’AEWA et, depuis, soutient fortement l’Accord, notamment sur le plan financier. En encourageant l’approche par la voie de migration de l’AEWA au niveau national et international, et en soutenant les organisations partenaires de l’AEWA – telles que BirdLife International, Wetlands International et l’UICN - le gouvernement des Pays-Bas contribue de façon significative à la mise en œuvre de l’AEWA. De surcroît, il finance la conservation des oiseaux d’eau à l’étranger par le biais de programmes tels que Matra et PIN-Matra, a intégralement mis en œuvre les Directives Oiseaux et Habitats de l’UE, et promeut le concept de REP (Réseau écologique paneuropéen) qui contribue à la conservation de la biodiversité.
 

Dr Gerard C. Boere © IISD

Au cours des trois dernières décennies, M. Gerard Boere a eu une influence majeure sur le développement de structures internationales  de conservation des espèces migratrices, au départ par le biais de ses recherches personnelles sur les échassiers migrateurs de la mer des Wadden néerlandaise. Il a été très actif dans la guidance et la promotion d’organisations de conservation et de recherche non gouvernementales, et a aussi fortement participé à plusieurs traités internationaux de biodiversité tels que Ramsar, la CMS, la Convention de Bern et la Conservation de la Flore et de la Faune arctiques (CAFF). À travers son travail pour le gouvernement des Pays-Bas, il a encouragé la coopération bilatérale sur la conservation des oiseaux d’eau et des zones humides avec la Russie et l’Ukraine. Gerard Boere a été la force motrice dans l’établissement de l’AEWA. Pendant de nombreuses années de travail préparatoire, il a développé et stimulé ce qui deviendrait l’Accord, et a joué un rôle crucial dans la rédaction du texte. C’est pour cette contribution exceptionnelle que M. Gerard Boere a été déclaré Président honorifique de l’AEWA.

Le Secrétariat de l’AEWA remercie M. Stroud, M. Boere et le gouvernement des Pays-Bas pour leurs contributions majeures au travail et au succès de l’AEWA, et félicité les lauréats !

 

 

 

 

Last updated on 16 April 2014
CMS Instrument: 
AEWA
Related meetings: 
3rd Session of the Meeting of the Parties to AEWA